Soutenez nous  !

Aidez-nous à financer les premiers jardins d’enfants en immersion en dialecte afin de renforcer la qualité du cursus bilingue à parité français/allemand à partir du CP!

ACCUEILhome-Fr.htmlshapeimage_2_link_0
POURQUOIwhy-Fr.htmlshapeimage_3_link_0
PARTICIPER
USA & ALSACEusa-fr.htmlshapeimage_5_link_0
LANGUE 
ALSACIENNELang-fr.htmlLang-fr.htmlshapeimage_6_link_0shapeimage_6_link_1
PRESSEpress-fr.htmlshapeimage_7_link_0
F.I.L.A.L
Fonds International pour la Langue Alsacienne

Le premier objectif du FILAL est de fédérer les énergies des Alsaciens de l'étranger et de réunir des financements. Le second consiste à trouver 1000 Alsaciens qui accepteront de consacrer 10 euros par mois au FILAL. Enfin, le FILAL lance également un appel à des personnalités alsaciennes partout dans le monde désireux d'être les Ambassadeurs du FILAL, du principe de l'immersion et de la mise en œuvre de la Déclaration de Liberty Island.

Créé le 30 décembre 2011, le FILAL possède un siège à Colmar et une branche new-yorkaise.  Le FILAL trouve son origine dans la signature, le 19 octobre 2002, au pied de la Statue de la liberté d'une Déclaration de Liberty Island par laquelle les représentants de quatre communautés alsaciennes des Etats-Unis et du Canada, ainsi que M. Adrien Zeller, président de la Région Alsace et François Brunagel, en sa qualité de président de l'Union internationale des Alsaciens (UIA) représentée dans 110 pays.  Les statuts du FILAL ont été  adoptés symboliquement en marge de l'Assemblée générale de l'Union Internationale des Alsaciens en août 2011 et cosignés par les représentants d'Alsaciens établis dans une vingtaine de pays. Elle traduit la volonté des Alsaciens des États-Unis de promouvoir la langue alsacienne, en tant qu'élément le plus fort de l’identité et du dynamisme de l’Alsace.  Elle souligne aussi l’importance de renforcer le bilinguisme dans l'intérêt de l'image de l'Alsace, de son dynamisme et de sa crédibilité au niveau international.

L'initiative s'appuie sur un rapport sans précédent du Conseil économique social de l'ONU, en date du 7 mars 2005,  qui souligne que l’enseignement bilingue utilisant essentiellement la langue maternelle (minoritaire) comme vecteur d’enseignement  produit des résultats supérieurs à toutes les autres méthodes d’enseignement, s’agissant de l’alphabétisation et de l’acquisition de connaissances, en général, et favorise « l’épanouissement de l’enfant et le développement de ses dons et de ses aptitudes mentales et physiques, dans toute la mesure de leurs potentialités ».  Alors qu'un enfant de 2 ou 3 ans est éveillé en moyenne 4400 heures par an, l'immersion complète en dialecte (1200 heures par an) permet d'établir un meilleur équilibre linguistique entre la langue minoritaire, de moins en moins présente dans l'environnement de l'enfant, et la langue nationale omniprésente.  Le rapport de l'ECOSOC - qui s'appuie sur des études menées auprès de centaines de milliers d'effectifs sur plusieurs continents - montre que l’enseignement dispensé dans la langue nationale dominante est en complète contradiction avec les théories concernant les meilleurs moyens d'atteindre les objectifs que vise une bonne éducation.

Un enfant de 2 ou 3 ans est éveillé en moyenne 4400 heures par an. En immersion complète en dialecte, il serait en contact environ 1000 heures par an avec l’alsacien. Cette immersion permettrait ainsi d'établir un équilibre linguistique entre la langue minoritaire, de moins en moins présente dans l'environnement de l'enfant, et la langue nationale omniprésente.  Le rapport de l'ECOSOC - qui s'appuie sur des études menées auprès de centaines de milliers d'effectifs sur plusieurs continents - montre que l’enseignement dispensé dans la langue nationale dominante est en complète contradiction avec les théories concernant les meilleurs moyens d'atteindre les objectifs que vise une bonne éducation.

Cette immersion totale prônée dans les dialectes alémanique et francique d'Alsace et de Moselle n'est pas une première et est même la règle dans les deux pays les plus riches de l'hémisphère nord (en termes de PIB par habitant), à savoir le Luxembourg (dialecte francique) et la Suisse (dialecte alémanique).  Il est donc d'autant plus regrettable que l'Alsace et la Moselle ne s'appuient pas plus avant sur ces modèles.

En Catalogne, en Occitanie au Pays Basque et en Bretagne, les classes maternelles en immersion complète ont permis d'augmenter le nombre de locuteurs de moins de 5 ans. En Bretagne, grâce a un réseau de classes associatives en immersion complète en breton, le pourcentage d'enfants parlant breton a atteint 2% en 2012, contre 0,2% en 2002. Le Fonds breton pour les écoles Diwan, recueille 300 000 euros annuellement. De quoi garantir un enseignement immersif en langue régionale de plusieurs milliers d'élèves.

Nous vous invitons à faire un don de 10, 20, 50 ou 100 euros par mois. Référence bancaire en France du FONDS INTERNATIONAL POUR LA LANGUE ALSACIENNE - Crédit mutuel code banque 10278  - code guichet 03200 – N de compte  00020901001 clé 11

pourquoi      |       participer     |     contact